Il s'agit ici du forum du serveur francophone RP Conan Exiles : Les Reliques d'Acheron. Ici seront disposés les news, les BGs des PJs et autres infos du serveur.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Derkheto, la chair orgiaque

Aller en bas 
AuteurMessage
Chén
Admin
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 21

Fiche du PJ
Nom du PJ: Chénxīng Zhī
Métier (MTERP): Forgeron
Métier RP: Guerrier

MessageSujet: Derkheto, la chair orgiaque   Mar 20 Mar - 22:56

Derkheto
Luxure et fertilité


Déesse de la fertilité et de la luxure originellement adorée à Shem, Derketo peut être retrouvée dans les panthéons de beaucoup de royaumes du sud, et en particulier la Stygie et Kush. En Stygie, Derketo est une déesse décadente et licencieuse, servant de contrepoids au culte austère et strict de Set, le Grand Serpent. Pratiquement toutes les villes Stygiennes contiennent un grand temple dédiée à la déesse, où les jeunes filles sont initiées aux mystères érotiques de Derketo. Les Initiées de Derketo servent en général de courtisanes aux nobles Stygiens et aux hauts-prêtres, alors que les prêtresses pratiquent les arts du plaisir avec certains dévots en échange d'une contribution au culte. Les suivants de la déesse célèbrent les solstices et les équinoxes avec de grandes orgies furieuses noyées dans le vin, invoquant la faculté à donner la vie de Derketo. Bien que les archi-prêtres de Set méprisent les rituels vulgaires du temple, et que certains voudraient plus que tout au monde voir cette religion chassée hors du royaume, ils savent que les familles de nobles et la classe marchande ne le permettront jamais. Le symbole de Derketo est le
poisson, représentant ses pouvoirs de fertilité et de vie, Et à Shem elle est fréquemment associée à la rivière de la vie, le Styx. Cependant, A Kush, elle est vénérée comme Derketa, la malveillante Reine des Morts.

« Nous atteignîmes la côte noire au port de Zabhela, cité côtière kushite. Le capitaine argosien me proposa de l’accompagner chez une sorte de prince Chaga, dont je compris qu’il s’agissait d’un descendant stygien. J’avais peu de détails sur les affaires qui le liaient à lui, mais je crois que cela touchait à quelques métaux précieux et à l'ivoire. C’est certainement un rare privilège que d’être l’invité d’un tel personnage. Sa demeure était en pleine effervescence. Traité tel un noble invité, j’ai été amené à assister à une cérémonie consacrée à quelques jeunes membres de la classe dirigeante à peine pubères, sous l’insistance prononcée de mon hôte. J’étais loin d’imaginer ce qui attendait mes yeux, bien que le sourire inquiétant du prince aurait dû m’alerter. L’assistance qui se pressait au temple portait les toilettes des grands jours, à la gloire de Derketo découvrais-je en pénétrant moi-même dans l’établissement. J’avais bien entendu parlé dans les régions pastorales de Shem de l’entité qui symbolise le cycle de la nature. On la décrivait bien comme une tentatrice qui cherchait à arracher Adonis des bras d’Ishtar. Cela ne m’avait pourtant rien évoqué de semblable à ce qui s’organisait dans la nuit qui commençait. Tout se partagea ce soir-là, chair et vin. Rassasiée par une nourriture abondante, la noblesse réunie observa la ronde accomplie par ses progénitures guidées par quelques esclaves de luxe et un maître de cérémonie très démonstratif dans une ambiance désagréablement moite. A son approche, j’ai du moi-même par respect pour celui qui m’accueillait chez lui, flatter les vertus de sa dernière fille. J’ai cru percevoir un éclair de terreur dans les yeux de celle-ci mais je l’ai sentie tout en même temps singulièrement disponible, abandonnée, ce qui contribua grandement à l’émotion que je ressentie en voulant porter secours à la fragilité même, si pleinement dévouée. Je voulus la garder auprès de moi et la protéger des sollicitations de mes voisins de tablée. Mais cela ne se put. Les effluves qui montaient à ma tête devinrent alors insupportables et je quittais prestement les lieux. Comment cela est-ce possible ? Je ne vis le lendemain dans ses yeux que l’indifférence à l’égard de l’étranger que j’étais redevenu, ou que je n’avais jamais cessé d’être. Le maître de maison me moqua en évoquant avec moult détails les rituels au combien plus bestiaux des Gallahs. Troublé par cette nuit qui me semblait irréelle, je pris rapidement congé.»

Pays priant Derkheto : Shem, Stygie, Zembabwei

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesreliquesdacheron.com
 
Derkheto, la chair orgiaque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Reliques d'Acheron :: Présentation du serveur :: Informations relatives au Rp :: Les religions dans Conan-
Sauter vers: