Il s'agit ici du forum du serveur francophone RP Conan Exiles : Les Reliques d'Acheron. Ici seront disposés les news, les BGs des PJs et autres infos du serveur.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les cieux se fissurent et la terre s'ouvre

Aller en bas 
AuteurMessage
Chén
Admin
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 03/03/2018
Age : 21

Fiche du PJ
Nom du PJ: Chénxīng Zhī
Métier (MTERP): Forgeron
Métier RP: Guerrier

MessageSujet: Les cieux se fissurent et la terre s'ouvre   Sam 21 Avr - 13:48

Les cieux se fissurent et la terre s'ouvre





        Alors que la guerre contre le Haut-Roi se prépare, des faisceaux lumineux de couleurs bleues, rouges, bleu-turquoise, violettes et par certain moment d’un vert foncé voilent le ciel, se heurtant avec violence. Chaque fois que les lumières se confondent un vaste nuage de poussière lumineuse éclate. Certains auront pu reconnaître les couleurs qu’ils accordent à leur Dieu : Mitra, Ymir, Set, Yog et Jebbhal Sag. Ces faisceaux, à l’image des dieux, se battent. Les terres de l’exil, abris d’un espace nouveau et sujet à la convoitise, se transforment en spectacle de vapeurs colorées.

       La contemplation passive de ces déchaînements aériens est impossible car chaque impact éclaire le ciel et brise la terre. Au Nord, c’est un volcan au delà des barrières de la prison qui entre en éruption. Celui-ci ravale tout sur son passage. Au Sud, les oasis se déchaînent, les eaux montent et la force d’un torrent ravage le paysage. La terre tremble, crachant le chaos de ses tréfonds. La prison se fissure, le ciel se déchire, les sols vrombissent et de cet odieux mélange s’échappent des rejetons tantôt liés à l’eau, tantôt à la terre, puis au feu et au vent. Tout à disparu. La prison est à présent purgée.

       Ymir, courroucé par l’impiété du Haut-Roi d’Asagarth invoque ses fils pour mettre à terme le règne d’Egvanor second du nom. Les jotuns descendent des monts gelés et ravagent la sombre demeure d’un roi fou. Le corps d’un souverain déchu leur est une piètre pitance. La forteresse aux milles murmures se fend et s’écroule. Les jotuns, aidés par les déchaînements divins parviennent à libérer le Nord. Vralak le sombre conseiller du Haut-Roi, demeure introuvable.

       Le fort cède sous l’amoncellement de lave contre ses remparts. Forcés de quitter les lieux, les rebelles se regroupent à distance des terres enneigées. Quittant les lieux un peu trop tard, Egbar trouve la mort sous l’écroulement du bois charpenté. Consumé par le feu, son corps jadis robuste n’est qu’amas de cendre et d’os.

       La Reine Aomuirne, qui quelques jours auparavant exécutait son propre conseiller pour haute trahison à la couronne, revendique à présent le reste des Terres du Nord et nomme ses vassaux. Suite à un accord avec les Jotuns, Traven, premier conseiller d’Egvanor le second, membre des rebelles, est nommé Jarl des terres vertes et dirige La Nouvelle Asagarth. Il nomme Abygail huscarl et fait de Svea sa chambellan. En échange, les fils d’Ymir prennent possession des Terres Gelées.

       Laoghconn a bien senti la présence de son Dieu mais Jebbhal Sag ayant été vite écarté du combat divin, le chaman reste tapis dans sa grotte ne répondant plus qu’à l’appel de ses apprenties.

       Sepermeru est agitée, un attentat visant leur grande prêtresse Nefety a été orchestré. Ânkhti, seconde de la souveraine des reliquaires, a pris le pouvoir et jure venger la mort de sa maîtresse. Les assassins de cette dernière étaient trois fanatiques de Set jugeant que Nefety s’éloignait de sa tâche en ces terres. Ils furent naturellement exécutés et sacrifiés au Dieu serpent. Depuis, la politique de la Derketi a ouvert la citée stygienne aux échanges commerciaux.

       Les rivaux de Sepermeru, la Main Noire, semble se relever des pertes superficielles qu’elle a subies, tandis que les Chiens du Désert, eux, sont affaiblis. La bataille des dieux raye définitivement les bâtisses de La Guilde. L’oasis où se trouvait la ville marchande semble n’avoir jamais rien abrité.

       Au Nord, la Faucille Dorée semble avoir été épargnée. La faible influence de Wiccana en ces terres lui a simplement permis de limiter au maximum les pertes de la prêtresse Halina. La Faucille ne compte parmi elle plus que dix prêtresses pour huit zélotes. Lyana, seule femme à posséder le même titre que les hommes de la communauté, est portée disparue.

       La chamane Darfari, la sage Waseme, semble avoir perdu la majeure partie de sa tribu. En effet, l’emplacement de son camp était en première ligne des guerres célestes. Mahoué, fidèle fervente, mourut en écartant Waseme et son apprentie de tout danger. Sa tribu amaigrie continue tant bien que mal de faire résonner les tambours et de fouler le sable chaud dans des danses rituelles suivant le rythme des chants de leur chamane.

       À l’issu de cette bataille, les exilés auront vu un faisceau céleste se prolonger en dépit des autres. La couleur violette de celui-ci aura tâché le ciel de l’exil durant plusieurs jours et plusieurs nuits. Cette prédominance violine accueillit sur les terres de l’exil Derketo : la déesse aux deux visages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lesreliquesdacheron.com
 
Les cieux se fissurent et la terre s'ouvre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Reliques d'Acheron :: Partie Roleplay :: Lore introductif du serveur-
Sauter vers: